13 juin 2010, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Analyse,Crise,Economie, No Comments.

Vidéo – La récession monte en Europe – أوروبا: تقشف بأوجه متعددة


La récession en zone Euro force les gouvernements à des restrictions draconiennes. Les premiers visés sont les administrations publiques, les budgets de la santé ou de la sécurité sociale ! La grogne monte partout dans l’opinion publique et c’est l’occasion, pour certains partis minoritaires (comme les libéraux de Grande Bretagne) de réaliser des succès inespérés..

12 juin 2010, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Banque,Crise, No Comments.

Vidéo – Commet gérer la Crise Grecque ?


La Grèce est un pays structurellement fragile. La mauvaise gestion de la droite locale sur plusieurs années et les statistiques truquées utilisées par l’UE pour évaluer la capacité du pays à entrer dans la zone Euro ont fini par ternir son image. Même les dirigeants Allemand ont eu du mal à se convaincre qu’ils devront payer pour des « tricheurs » et des « fainéants ».. Rien ne va plus !

30 avr 2010, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Banque, No Comments.

TUNISIAN BANKERS VIRTUAL NETWORK


« TUNISIAN BANKERS » is a non profit virtual network of professionals in the field of banking and financial services working or interested in Tunisia as a major regional Financial Place in the Mediterranean.

« TUNISIAN BANKERS » est un réseau virtuel à but non lucratif composé de professionnels dans le secteur bancaire et financier qui travaillent ou sont intéressés de suivre les informations de la Place Financière de Tunis.

http://www.tunisianbankers.net/

29 déc 2009, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Ecologie,Economie,Technologie, No Comments.

La 3ème révolution industrielle aura-t-elle lieu ?


Une interview avec Jeremy RIFKIN, le Président de la Foundation on Economic Trends, réalisée en Grèce récemment, m’a beaucoup intéressé. Il développe notamment la théorie de la 3ème révolution industrielle dont les caractéristiques peuvent être résumés ainsi en 4 piliers:

* Usage exclusif d’énergies renouvelables et fin de la dépendance avec les énergies fossiles,
* Généralisation de la production d’une partie de l’énergie nécessaire à la consommation par les foyers et les constructions écologiques,
* Stockage de l’énergie communautaire ainsi produit grâce à de nouveaux supports comme l’hydrogène,
* Reconfigurer les grilles énergétiques mondiales en réseaux interconnectés, à l’image d’Internet, pour construire un mode partagé de production et de partage de l’énergie.

Bien entendu, on ne parle pas de la 3ème révolution industrielle au sens technologique (en voir la définition selon l’UNESCO), mais bien celle « post-carbone ». La 2nde révolution industrielle au sens de J. RIFKIN est celle basée sur l’électrification centralisée, la combustion interne (autonome) des moyens de transports et la construction toujours plus rapide de zones urbaines surpeuplées et de banlieues défavorisées. Les résultats ne sont pas brillants: 25% des êtres humains n’ont jamais eu accès à l’électricité. La nouvelle révolution industrielle est donc un véritable changement de concept et de mode de vie pour les humains.
 
La construction de bâtiments plus respectueux pour l’environnement permettrait à chaque maison, local commercial ou lieu de travail de produire de l’énergie, de la stocker et de la partager. Toutes les voies sont bonnes: le vent, le soleil, la géothermie, etc. pour disposer, et mettre à disposition des autres, une énergie « verte ». L’immobilier est, à son sens, le symbole même de la 2nde révolution industrielle et de la crise économique que nous vivons en 2008-2010 et que c’est le secteur de l’immobilier, aussi, qui détient la clé du progrès nécessaire pour passer dans la 3éme phase.
 
Les pays qui semblent assurer un vrai leadership sont l’Allemagne notamment en matière de R&D. L’Espagne a lancé de gros projets d’infrastructure et de bâtiment plus respectueux des normes écologiques. La question du coût reste cruciale puisque les technologies qui permettent de concrétiser la vision de J. RIFKIN n’ont pas atteint une maturité suffisante.

Personnellement, je suis avec beaucoup d’attention la progression du projet DESERTEC, prometteur pour la création d’énergie dans le cadre d’une vraie collaboration Nord-Sud.

24 déc 2009, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Analyse,CAC40,Crise,France, No Comments.

Sortie de crise dites-vous ? Nouvelle crise pour 2014-2015 en gestation..


Lorsque j’observe l’évolution du CAC40 de 1992 à aujourd’hui, je me dis que les marchés financiers n’ont pas encore appris de leurs erreurs et que l’on s’oriente encore vers une nouvelle crise.

Voici l’évolution du CAC40 à la mi-journée du 24/12/2009:

De 1992 à fin 1996, les variations du CAC40 étaient plutôt modérées et le niveau de risque encouru par les investisseurs était acceptable dans une large mesure. Notons que la remontée de l’indice à partir du dernier trimestre de 95 s’est étalée sur 2 ans alors que la chute entamée fin 93 à atteint son niveau le plus bas 1 année après.

La croissance du CAC40 de septembre 96 à septembre 2000 a été littéralement vertigineuse. Les mini-décrochages de fin 97 et de mi-98 n’y ont rien changé. Le 03/09/1996, le CAC40 afficha à la clôture 1971.43 points pour 6922.33 points le 04/09/2000 soit une hausse en 4 ans de +250%. La date du 04/09/2000 marque en effet la journée boursière de rupture à partir de laquelle la baisse continue atteindra son minimum le 12/03/2003 avec 2403.04 points au compteur du CAC40 soit une baisse de 65,29% par rapport au 04/09/2000 et une hausse de 21,89% par rapport au 03/09/1996. L’enseignement à tirer ici n’est pas que l’investissement dans la bourse à long terme est toujours positif (quoique ce soit vraisemblablement le cas). Je voudrais attirer l’attention sur les délais dans lesquels s’inscrivent ces écarts : la bourse a pris plus de 4 ans pour se remettre d’une chute brutale et continue de 3 ans. Au lendemain d’un triomphant 17/07/2007 avec 5883.29 points (+144,83% par rapport au 12/03/2003), la bourse atteindra le fin fond de la crise actuelle avec 2519.29 points le 09/03/2009 soit une chute de 57,18% en moins de 2 ans.

Le constat que je fais est que la volatilité des marchés est telle que les périodes d’évolutions positives des indices boursiers tendent désormais à être plus lentes et qu’en revanche, les périodes de baisse seront de plus en plus rapides. L’explication peut-être trouvée dans le petit graphique en bas de l’index qui présente la volumétrie. Il n’y a jamais eu autant de transactions boursières et d’intervenants sur le CAC40. L’opacité des marchés financiers et les montages complexes associés à ces mouvements de titres nécessitent certainement une régulation plus déterminée. Une meilleure régulation permettrait de freiner les hausses et les baisses brutales et d’amortir les chocs boursiers.

La remontée de la courbe de l’index depuis mars 2009 me laisse dubitatif sur l’efficacité des mesures déjà engagée par le G20 et l’UE dans ce sens car, il me semble d’un nouveau cycle haussier est en train de se former progressivement cachant les prémices d’une nouvelle crise vers fin 2014 début 2015.

D’ici là, on verra…

http://www.achrafayadi.fr/wp-content/themes/press