24 déc 2009, Posted by Achraf AYADI د.أشرف العيّادي in Analyse, CAC40, Crise, France, 0 Comments

Sortie de crise dites-vous ? Nouvelle crise pour 2014-2015 en gestation..


Lorsque j’observe l’évolution du CAC40 de 1992 à aujourd’hui, je me dis que les marchés financiers n’ont pas encore appris de leurs erreurs et que l’on s’oriente encore vers une nouvelle crise.

Voici l’évolution du CAC40 à la mi-journée du 24/12/2009:

De 1992 à fin 1996, les variations du CAC40 étaient plutôt modérées et le niveau de risque encouru par les investisseurs était acceptable dans une large mesure. Notons que la remontée de l’indice à partir du dernier trimestre de 95 s’est étalée sur 2 ans alors que la chute entamée fin 93 à atteint son niveau le plus bas 1 année après.

La croissance du CAC40 de septembre 96 à septembre 2000 a été littéralement vertigineuse. Les mini-décrochages de fin 97 et de mi-98 n’y ont rien changé. Le 03/09/1996, le CAC40 afficha à la clôture 1971.43 points pour 6922.33 points le 04/09/2000 soit une hausse en 4 ans de +250%. La date du 04/09/2000 marque en effet la journée boursière de rupture à partir de laquelle la baisse continue atteindra son minimum le 12/03/2003 avec 2403.04 points au compteur du CAC40 soit une baisse de 65,29% par rapport au 04/09/2000 et une hausse de 21,89% par rapport au 03/09/1996. L’enseignement à tirer ici n’est pas que l’investissement dans la bourse à long terme est toujours positif (quoique ce soit vraisemblablement le cas). Je voudrais attirer l’attention sur les délais dans lesquels s’inscrivent ces écarts : la bourse a pris plus de 4 ans pour se remettre d’une chute brutale et continue de 3 ans. Au lendemain d’un triomphant 17/07/2007 avec 5883.29 points (+144,83% par rapport au 12/03/2003), la bourse atteindra le fin fond de la crise actuelle avec 2519.29 points le 09/03/2009 soit une chute de 57,18% en moins de 2 ans.

Le constat que je fais est que la volatilité des marchés est telle que les périodes d’évolutions positives des indices boursiers tendent désormais à être plus lentes et qu’en revanche, les périodes de baisse seront de plus en plus rapides. L’explication peut-être trouvée dans le petit graphique en bas de l’index qui présente la volumétrie. Il n’y a jamais eu autant de transactions boursières et d’intervenants sur le CAC40. L’opacité des marchés financiers et les montages complexes associés à ces mouvements de titres nécessitent certainement une régulation plus déterminée. Une meilleure régulation permettrait de freiner les hausses et les baisses brutales et d’amortir les chocs boursiers.

La remontée de la courbe de l’index depuis mars 2009 me laisse dubitatif sur l’efficacité des mesures déjà engagée par le G20 et l’UE dans ce sens car, il me semble d’un nouveau cycle haussier est en train de se former progressivement cachant les prémices d’une nouvelle crise vers fin 2014 début 2015.

D’ici là, on verra…

Continue Reading...
http://www.achrafayadi.fr/wp-content/themes/press